lundi 5 janvier 2009

Voeux 2009

L’ équipe du CAPAD présente à tous les voyageurs ses meilleurs vœux pour la nouvelle année et leur souhaite de bons voyages.

En 2009, notre association reste plus que jamais à votre écoute et va s’activer particulièrement à améliorer les liaisons dégradées suite au cadencement.

12 commentaires:

capad a dit…

commentaire reçu par mail de Jean Pierre BOSQUET

Sensible à une meilleure desserte d'Auxerre en train, sensible également aux remarques des abonnés pendulaires mais certainement beaucoup moins compétent pour apprécier ou formuler des remarques aussi précises que celles de Daniel Doppler par exemple, je me risque cependant à trois observations qui sont autant de vœux en ce début d'année 2009.
D'abord je ne boude pas mon plaisir d'avoir vu ce 31 décembre après midi au retour de Paris la gare d'Auxerre ressembler enfin à une gare. Deux trains qui se croisent, un nombre de passagers conséquent, du mouvement.
Avec effectivement beaucoup de confusion : sur la voie de desserte de la gare au statut incertain et qu'il faudra requalifier. Sur le parking qui sera souvent complet et qu'il faut d'ores et déjà prévoir d'agrandir.
C'est mon premier vœu.
Le deuxième concerne la gare de Bercy. Le panneau d'affichage des trains indique clairement qu'il s'agit d'un lieu public interdit aux fumeurs. Difficile cependant pour la moindre fumée de cigarette de rester en place dans ces courants d'air.J'émets donc le vœu que cette gare soit rendue si bien fermée et si confortable que les fumeurs soient culpabilisés d'y pratiquer leur activité favorite.
Enfin je souhaite à toutes et à tous une année 2009 pleine « d'en train » et j'émets le vœu qu'elle soit très belle pour les bénévoles du CAPAD qui se battent pour nous faciliter les déplacements
Jean-Pierre Bosquet Auxerre

D. Doppler a dit…

Bonjour,

Pour faire suite aux encouragements de Jean-Pierre Bosquet, la chronique 2009 sous forme de commentaires !

Y a ka dansé n° 1

Les retards, ça va cadencer comme en 2008


Monsieur le directeur,
Monsieur le maire,

J' ai effectué mon premier trajet cadencé de l'année le lundi 5 janvier 2009.

J'ai payé le prix de l'amélioration générale et je me suis donc levé 27 minutes plus tôt, soit une grosse vingtaine de minutes comme y disent dans le journal !

Et là, rien, le train était l'heure. !

Cependant au retour, persévérant, j'ai recommencé à mettre le prix à payer pour l'amélioration générale et j'ai donc "glandouillé" 33 minutes en gare de Paris-Bercy pour attendre le train 891025 de 17h13. Avant, le train équivalent que j'empruntait, et je n'étais pas seul dans ce trains composé de 7 ou 8 caisses ACG bien pleines, partait à 16h39 !

Et là, super bingo !

Le train 891025 est arrivé à Migennes à l'heure soit 18h40.

Mais il est reparti de Migennes à 19h06 au lieu de 18h53 soit 13 minutes de retard.

Et il est arrrivé à Auxerre à 19h24soit 10 minutes de retard !

Je vous prie donc de bien vouloir me confirmer ce train 891025 sera bien comptabilisé comme en retard de plus de 5 minutes dans les calculs des différents taux de régularité, le taux global, mais également les taux par lignes et les taux pour "trains migrants" ?

Au cumul j'aurai donc perdu une heure et 10 minutes de mon temps "familial et social" dans la tire-lire aujourd'hui !

Bonne journée.

D. Doppler
Usagé cadencé 2008 agacé 2009.

D. Doppler a dit…

Y a ka dansé n° 2

----> A quoi sert un « horaire réticulaire » ? Qu'est-ce qu'une « mission »

---> Quelques notions-clés pour comprendre le cadencement !


Monsieur le directeur,

Au delà de la plaisanterie, la situation devient franchement désagréable.

Je vous saurai donc très obligé de bien vouloir m'expliquer en deux lignes claires, en langue française sans jargon et sans langue de bois convenue, la véritable nature des misions de chacun des trois services suivants :

-891 029 origine Paris-Lyon 16h35
-891 025 origine Paris-Bercy 17h13
-892 009 origine Migennes 18h53 arrivée Auxerre 19h14


La mission du train 892 009 consiste-elle a attendre un train "omnibus" 891 029 qui arrive systématiquement avec 30 minutes de retard à Migennes ?

La mission du train 892 009 consiste-t-elle à assurer une corresposance sur un "train migrant en heure de pointe" 891 025 qui particpe déjà à un trajet Paris-Auxerre en 2 heures et 1 minute ?

La mission du train 891 025 ne cernerait-elle-pas uniquement les sénonais, les migennois et les dijonnais ?

Pour mémoire, d'après RFF (document joint), 1- Qu'est-ce qu'une « mission » ?

La mission regroupe une famille de trains qui circulent pour un trajet
donné selon la même politique de dessertes. Sans affecter le nombre de gares desservies, le cadencement réduit le nombre de missions à programmer dans l'année. A ne pas confondre avec le sillon, qui est quant à lui une unité d'allocation de capacité d'occupation du réseau, selon un rapport temps-distance propre à chaque type de train.

Aussi, j'ai le très net sentiment que si tout avait été expliqué aux élus icaunais du sud de Migennes, certains d'entre eux n'auraient pas accepté "la décadence" organisée de la desserte de la ligne antenne du Morvan en général
et d'Auxerre en particulier au profit du cadencement Paris Montereau par des trains TER Bourgogne.

Très respectuseusement.

D. Doppler
13, rue d'Alsace
89000 Auxerre

D. Doppler a dit…

Ya ka dansé n° 3

----> on a démontré fortuitement ce jour 6 janvier 2009 qu'il était possible de cadencer une mission Auxerre-Paris origine 6h09
destination 7h45 soit une durée de trajet en 1 h 36 !



Bonjour,

Ce matin mardi 6 janvier, la "mission" 891 150 est partie du "noeud" de Migennes à 6h25 soit avec 10 minutes de retard en raison d'une mise à quai tardive.

Cependant, la dite "mission" est arrivée à l'heure au "noeud" de Sens à 6h51 !

De plus le mécanicien a fortement ralenti aux abords du "noud" de Sens pour ne pas arriver en avance ...

Aussi, nous pouvons nous interroger sur les raisons qui pourraient justifier que ce qui est possible le mardi ne le serait pas "systématiquement" du lundi au vendredi ?

Dans ces conditions, quels sont les obstacles qui s'opposeraient à ce que le départ de la mission 891 150 à 6h25 deviennent "la trame systématique" de cette "mission" ?

Par conséquent il semble également possible de "cadencer" la "mission" ad hoc au départ du noud d'Auxerre à 6 h 09 au lieu de 5h56 ?

6h09 --> 6h25 --> 7h44 , 7h45 ou 7 46 soit une durée de trajet de 1 heure 36, cela nous ramène à des temps de trajet conformes à l'ancienne "structuration du graphique".

A mois que "l'horaire réticulaire" de la section à voie unique entre les "noeuds" d'Auxerre et de "Chemilly" montre une "saturation des capacités d'occupation du réseau selon un rapport temps-distance propre au type de train" capable d'effectuer le trajet en 19 minutes,temps de transbordement quai à quai pour correspondance compris ?

Mais avec un peu d'imagination il doit bien être possible de "planifier" une "structuration du graphique" conforme à un "horaire systématique qui ne se résumerait pas seulement à une somme d'axes à assembler mais qui apporterait des dynamiques supplémentaires qui changerait la manière de voir le réseau"

... du point de vue des usagés abonnés migrants journalier domicile-études
et domicile-travail ( oups !).

Pour finir, ou plutôt pour commencer la journée, quelques dizaines d'usagés ont attendus entre 6h10 et 6h25 sur un quai de gare les pieds dans la neige ce matin !

Respectueusement.

D. Doppler

Usagé frigorifié !

D. Doppler a dit…

Ya ka dansé n° 4

---> on a démontré ce jour 6 janvier 2009 qu'il était possible de cadencer la mission 891025 origine Paris-Bercy à 17h20 !


Monsieur,

Ce matin mardi 6 janvier, la "mission" 891 025 est partie de Paris-Berrcy à 17h20 soit 7 minutes de retard, elle s'est arrêtée dans 3 ou 4 gares du sénonais et elle est arrivée à Migennes à l'heure prévue soit 18 40.

Il y a donc du "mou" dans les horaires.

Dans ces conditions, quels sont les obstacles qui s'opposeraient à ce que le départ de la mission 891 025 à 17h20 deviennent "la trame systématique" de cette "mission" ?

Aussi, nous pouvons nous interroger sur les raisons qui pourraient justifier que ce qui est possible le mardi ne le serait pas "systématiquement" du lundi au vendredi ?

A suivre ce qui s'est passé à Migennes au sujet des trains se donnent spontanément rendez-vous dans les gares pour s'apporter mutuellement leurs voyageurs.

Respectueusement.

D. Doppler

Usagé frigorifié (bis) !

D. Doppler a dit…

Ya ka dansé n° 5

---> encore 20 minutes d'attente de correspodance sur le quai à Migennes le 6 janvier 2009 au soir


Monsieur le directeur,

Après 12 de pratique quotidienne des trains à Migennes, on finit par sentir les choses !

Deux mises à quoi tardives le même jour, une le matin, une le soir, pour deux trains fabriqués à Migennes avec des technologies différentes (Corail le matin, AGC le soir) et qui se traduisent par des usagers qui attendent 20 minutes sur le quai les pieds dans la neige, ce n'est pas un concours de circonstances , cela porte un autre nom ..

Pour quelles raisons l'AGC qui devait partir à 18h53 a-t-il été mis à quai à 19 heures 01 ?

Cela s'est traduit par une attente entre 18h40 et 19h01 sur la quai pour une bonne trentaine d'usagers.

Deux fois 20 minutes le même jour, cela frise la provocation ?

Quand les bornes sont dépassées, il n'y a plus de limites.

Respectueusement.

D. Doppler

Usagé doubelement frigorifié !

D. Doppler a dit…

A l'époque, les préoccupations des usagers SNCF et TER BOurgogne du Centre Yonne était suivies ...

Publié le : vendredi 1er février 2002

Jean-Pierre Soisson critique les retards des TER

La Région et la SNCF sur la voie de la discorde

Jean-Pierre Soisson, président du conseil régional, a menacé de rompre la convention TER avec la SNCF, si les retards, enregistrés au cours du mois de janvier, se poursuivaient.

Moins d'un mois après la signature de la convention, faisant de la Région le chef de gare des TER, Jean-Pierre Soisson s'est mis sur les rails de la discorde avec la SNCF.

Hier après-midi à Dijon, le président du conseil régional a tiré à boulets rouges sur la SNCF, avec dans son viseur « les retards importants, qui justifient la colère des usagers » :

« La contrepartie de l'engagement de la Région doit être la qualité du service rendu par la SNCF. Depuis le début de l'année, ce n'est pas le cas. C'est même l'inverse qui s'est produit », a tempêté Jean-Pierre Soisson, tout en refusant de prendre une voie de garage :

« Cette situation s'avère intolérable et si elle devait se prolonger, elle conduirait à la rupture de la convention ».

Afin de ne plus subir les affres du « désordre qui a caractérisé la circulation des trains au mois de janvier », l'ancien ministre n'a pas mâché ses mots.

Le candidat à sa propre succession, dans la course au Palais Bourbon, face à la secrétaire d'Etat au Budget, Florence Parly, a dénoncé notamment les retards sur les liaisons Yonne-Paris.

Et d'annoncer l'accélération de la mise en place des Comités de lignes.

21600 euros de pénalités

Depuis la signature de ce transfert de compétences, dans le cadre de la loi de Solidarité et renouvellement urbain (SRU), le conseil régional a pris les galons d'autorité organisatrice des Transports express régionaux, la SNCF étant ainsi chargée d'exécuter les prestations.

Et le président du conseil régional d'expliquer :

« Les responsabilités des deux parties sont ainsi bien précisées. Aussi ai-je exigé de la SNCF que des mesures de correction soient prises et que la société nationale assume les responsabilités qui lui incombent. J'ai demandé au directeur régional de la SNCF, Noël Belin (voir encadré), de respecter ses obligations et de rencontrer personnellement les associations d'usagers pour leur fournir les explications qu'il leur doit et leur indiquer les mesures de redressement de la situation qu'il entend prendre ».

En l'état actuel des choses, la Région a estimé les pénalités, prévues par la convention, à 21 600 euros (140 000 francs).

Non sans afficher sa ferme volonté de rendre publics les futurs retards constatés sur l'ensemble des lignes.

A dessein que les usagers, en colère, ne restent pas à quai.

Xavier GRIZOT


http://www.bienpublic.com/archives/article.php?a=art&num=000000143&aaaammjj=20020201&g

D. Doppler a dit…

Monsieurle chef de la gare de Paris-Bercy,

En ce début d'année, permettez moi de vous remercier pour la qualité du service reçu pour la période du 1er janvier au 13 décembre 2008.

- qualité de l'accueil physique par les agents présents sur les quais et aux guichets,
- qualité de l'affichage des horaires et autre s informations utiles en période normale
- qualité de l'information en cas de service perturbé
- qualitè de service sur l'information sur les taux de régularité

Il convient de dire qu'en 2008 j'effectuait des trajets quotidiens du lundi au vendredi avec la "trame systématique et symétrique" Auxerre/Paris 6h23/7h59
et Paris/Auxerre 16h39/18h16 avec un taux de régularité proche de 100 %

Depuis le 15 décembre je suis contraint par les "missions" Auxerre/Paris 5h56/7h44 et Paris/Auxerre 17h13/19h14. Je ne commente donc pas pour ne pas être désagréable.

**
*

Cependant j'aurai un voux pour 2009, c'est que la gare d'Auxerre m'offre des services d'information d'un niveau de qualité identique à ceux d de la gare de Paris-Bercy.

C'est la raison pour laquelle je vous saurai gré, dans la mesure du possible, de bine vouloir m'adresser sous forme numérique les deux affiches "horaires simplifiés" au format A4 que vous avez conçues localement et installées dans les panneaux vitrés du hall de votre gare.

**
*

Je vous remercie pour votre attention et je vous adresse également tous mes
voeux pour l'année 2009, pour vous mais aussi pour votre équipe et pour toutes celles et tous ceux qui vous sont proches, en privilégiant les voux de santé.

D. Doppler

D. Doppler a dit…

Depuis 2002, en Aquitaine les dessertes sont segmentées en quatre catégories :

- liaisons inter-cités,
- liaisons périurbaines,
- liaisons de maillage régional,
- liaisons de développement local.

En 2009, en Bourgogne, j'ai l'impression que l'on imagine mettre les quatre "catégories" de dessertes dans une seule et même "mission" c'est à dire dans le même train !

- liaisons inter-cités Auxerre-Paris en 1h30 pour 175 kilomètres,

- liaisons périurbaines Paris-Montereau-Sens au tarif Transilien,

- liaisons de maillage régional Sens-Joigny-Migennes-Tonnerre-Dijon,

- liaisons de développement local avec arrêts à Chemilly et Monéteau pour arriver à un temps de trajet Pari-Auxerre de 2 heures et 2 minutes pour 175 kilomètres.

RFF tente de nous expliquer dans sa plaquette intutulée "quelques notions clés pour comprendre le cadencement" que le cadencement en place chez nos voins suisses, belges, hollandais et allemands a fait ses preuves.

C'est méconnaître le caractère "gaulois" que de penser que le cadencement qui est un concept "anglo-saxon" qui fonctionne dans des pays "anglo-saxon" et des régions françaises qui ont longtemps été sous domination "anglo-saxonne" comme l'Acquitaine peut fonctionner en Bourgogne, au pied de la colline d'Alésia !

D. Doppler a dit…

L'autre blog des usagés icaunais

http://ter.migennes.com/

Ca va candenser n° 5 : 87 kilomètres par heure !

Remerciement pour la qualité du service rendu en 2008 en gare de Paris-Bercy

Mesures commerciales - Décembre 2008 … en région PACA

A propos de l’engagement horaire garanti régional Bourgogne

Nouveaux horaires le 14/12/08 - bizarre … est-ce-que cela serait partout pareil ?

Corail intercités et TER : une association laborieuse.

Points de vue

Tentative pour un bilan des trains dits “migrants” Auxerre-Paris avant et après la victoire du cadencement

Ca va cadencer - n° 2

D. Doppler a dit…

Ya ka dansé n° 12

Bonjour,

I- Le site internet du conseil régional de la région de Bourgogne annonce un comité de ligne Yonne - Paris le 17 mars 2009 18 h 30 à Pont-sur-Yonne salle des fêtes.

http://www.cr-bourgogne.fr/index.php?&o=article&c=610&article_article_id=246
8&article_direction=fiche

II- Le n° 12 de Ter attitude, magazine de la direction déléguée TER SNCF Bourgogne annonce un autre comité de ligne Yonne - Paris le 17 mars 2009 18
h 30 à Villeneuve-sur-Yonne.


Je réside à Auxerre.

A quel comité de ligne dois-je me rendre pour évoquer la desserte du Centre Yonne au sud de Sens et Migennes ?

option 1 - à Pont-sur-Yonne ?

option 2 - à Villeneuve sur Yonne ?


Cordialement.

D. Doppler

D. Doppler a dit…

Bonjour,

Un peu d'humour en cette période tristounette...

Votre magazine T.E.R. Attitude n°12 vient de paraître !

Profitez des soldes car du 10 janvier au 7 février, la carte Bourgogne
Evasion est à 10? au lieu de 20? et découvrez dans la rubrique "Allez-y en
TER" :

Salon de l'habitat 2009 à DIJON
Saint Vincent Tournante à MACON
Marché aux livres anciens à LA CHARITE SUR LOIRE
Exposition sur "La minéralogie" au muséum d'histoire naturelle à AUXERRE
DKdanses à la Maison de Quartier Saint-Siméon AUXERRE

Du 14 au 18 février la Maison de Quartier Saint-Siméon accueille le
guitariste Hervé Rigaud et la danseuse Miléna Gilabert pour DKdanses.

DKdanses c'est cinq semaines, cinq maisons de quartiers, cinq chorégraphes.

Après Arnaud Méthivier, c'est le guitariste et chanteur Hervé Rigaud qui se
prête cette saison au jeu de nos résidences décentralisées dans les
quartiers d'Auxerre.

Restitutions publiques, tous les soirs à 18 heures.
Restitution finale le samedi 10 à 18 heures

Plus d'infos sur le blog du projet.

http://kdanses.auxerreletheatre.com/

http://www.ter-sncf.com/bourgogne/bonsplans/index.asp?URI=tcm:15-56100